Skip to content

Y a comme une odeur de puanteur en France

3 mars 2017

Une belle mouffette #2017Ce billet n’est pas écrit pour défendre un candidat à l’élection présidentielle ou en critiquer d’autres. Il n’est pas non plus écrit pour défendre un programme politique ou certaines convictions plutôt que d’autres.

Si ce n’est celle-ci : sans pluralisme, point de progrès. Sans pluralisme, point de démocratie.

Je dénonce le climat politique et médiatique nauséabond dans lequel la France est plongée depuis quelques années maintenant et dans lequel elle continue de s’enfoncer un peu plus chaque jour, avec une sorte de schizophrénie collective dans laquelle tout le monde se complaît malgré des grimaces offusquées mais qui ne sont en réalité que d’apparat.

Je ne dédouane pas non plus nos dirigeants politiques, ils sont complices de cette situation. Par leur manque de courage d’une part, ils sont coresponsables de l’état pitoyable dans lequel se trouve l’hexagone, et dont on ne mesure pas encore les conséquences.

Complices aussi parce qu’ils ont ouvert eux-mêmes la boîte de pandore que représente la communication « moderne ». Une communication superficielle, sans cesse à la recherche de la petite phrase qui va alimenter l’espace médiatique et les échanges politiques, devenus creux et sans une once d’intérêt intellectuel.

Une communication à outrance, sans profondeur et dans l’instantané. Pour ma part, ce n’est plus de l’indigestion, j’en suis au stade de l’occlusion intestinale.

Quand on pense qu’on est en 2017 et que tous les 2 jours, un agriculteur s’enlève la vie. Sérieux, est-ce que je suis seul à penser qu’il y a un peu plus important que l’affaire Fillon dans cette putain de campagne électorale ?

De plus en plus la France pue. Elle pue la délation comme dans les heures les plus sombres de son histoire, sous l’inquisition, sous la terreur ou encore pendant l’occupation nazie. Elle pue la manipulation sournoise de certains apprentis sorciers du monde judiciaire et du monde médiatique. Des individus d’une médiocrité répugnante qui se drapent derrière la soi disante indépendance de l’ « in »justice et de la liberté de la presse.

Je ne supporte pas plus que la majorité des français les privilèges et les arrangements entre amis de certains corporatismes…Et ils sont nombreux ces corporatismes qui se nourrissent sur notre couenne. Bien sûr il y a des politiques…Mais je n’ai pas plus de sympathie pour certains représentants du monde médiatique, ni pour certains représentants du monde judiciaire…J’ai été la victime des deux.

Comment croire un seul instant que l’affaire Fillon est sortie comme par hasard entre la primaire de la droite et le premier tour de l’élection présidentielle ? Et pourquoi pas entre les deux tours de la présidentielle tant qu’à y être ? C’est un procédé qui me répugne et me fait vomir. Bande de collabos ! C’est les délateurs qui devraient aller au trou !

Puisque tous savaient, la véritable honnêteté intellectuelle aurait été de sortir cette affaire avant cette primaire de la droite, et non pas par opportunisme de calendrier.

Comment croire un seul instant qu’un plan B crédible était possible dans ces échéances ? Alain Juppé, que les électeurs de droite ont relégué bon 2e ? Ou tout simplement pas de candidat issu de la droite républicaine ? Pour une histoire de gonzesse embauchée à tort ou à raison il y a je ne sais combien d’années…C’est ça la morale qu’on veut nous enfoncer dans le gosier ? Elle est devenue belle la France…

On a tellement peur de s’affronter sur le terrain démocratique et dans les urnes, qu’on en vient à piper les dés juste avant les échéances électorales. Eh bien moi, peut-être un peu seul, ce n’est pas ma conception ni de la politique, ni de la démocratie. Ni de la vie tout court.

J’ai fait un peu de sport, quelques matchs et quelques compétitions…Je n’ai jamais aimé gagner par forfait. Par forfait, c’est pour les « pas bons ».

2 commentaires
  1. chant.lacroix@yahoo.fr permalink

    Bien dit !

    >

  2. He oui….. Triste France, doux pays de mon enfance où vas-tu? Pourquoi nous fuis-tu? Non je ne fuis pas, je meurs, vous m’avez délaissé, ignorez et abandonnez depuis tant d’années et ensuite fusionné a une Europe qui devait nous porter fièrement a une alliance commune et un soutien commun et vous m’avez abusé. Alors maintenant, comment pouvez-vous m’appelez encore France? S’il vous plait, un peu de respect, laissez moi mourir en paix.
    J’aime tes coups de gueules Eric mais c’est pour moi un cheminement normal parce que la démocratie depuis l’arrivée au pouvoir des partis n’existe pas. C’est une monarchie républicaine que l’on vie depuis ses années. Le droit de vote tant défendu que l’on nous sert comme un devoir démocratique ne l’ai plus, il est juste un droit civique sans aucune valeur moral et pouvoir commun. Chaque parti a choisi son roi déjà et ensuite avec quelques alliances communes l’on va s’acoquiner avec l’ennemi pour être l’Élu suprême, élu par la minorité manipulé du peuple. La démocratie n’existera que lorsque ses représentants seront élus par la majorité du peuple. Combien de président ont été élu par une Majorité? Le problème vient déjà de là, les partis ne font que diviser depuis des années et en sont arrivé à être élu que par des minorités. Le peuple a une révolution a faire et tant qu’il ne la fera pas ils se représenteront, sans aucun scrupule parce que ses hommes sont pas des hommes d’état mais des fonctionnaires, de hauts fonctionnaires qui gèrent eux même leurs salaires, en établissent le montant, les conditions et les dépensent et tout ça comme ils le veulent et sans rendre compte a personne, sans aucun scrupule. A chaque scandale il y a toujours anguille sous roche. Moi ça ne me dérange pas, parce que tant qu’ils se bouffent entre eux sa nous laisse tranquille. Ça les nourries eux et les médias. Il faut une révolution pas le choix. En Psychologie le pouvoir ne peut avoir de l’empathie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :