Skip to content

Nous avons enfanté Daesh, il est maintenant grand temps de l’exterminer !

4 octobre 2015

Moyen-OrientJe me rappellerai toute ma vie de cette belle journée du mois de janvier 2003…J’étais de passage à Paris, il faisait froid, mais le ciel était bleu. J’étais content de passer quelques jours en famille dans la capitale française avec ses boulevards, ses monuments, ses quais de la Seine…

Le soir, un peu par hasard, j’écoutais les infos, il apparaissait de plus en plus probable que George w. Bush préparait l’invasion en Irak. Bush voulait faire tomber le régime de Saddam Hussein au prétexte qu’il aurait stocké des armes de destruction massive… Sans être un expert, je connais un peu l’histoire du Moyen-Orient, et j’étais stupéfait à l’idée qu’aucun conseiller à la Maison Blanche, n’arrive à convaincre le Président de la plus grande puissance mondiale, qu’il allait commettre une erreur dont les conséquences allaient s’apparenter aux désastres de la seconde guerre mondiale, en bouleversant l’équilibre précaire de cette région…

Jacques Chirac restera d’ailleurs dans l’histoire mondiale pour s’être dressé contre l’Oncle Sam à travers le discours prononcé par son Ministre des affaires étrangères, Dominique de Villepin, le 14 février 2003 à l’ONU.

Mais malgré le véto de la France au Conseil de sécurité de l’ONU, le 20 mars 2003, George w. Bush a commis l’irréparable, laissant derrière lui un chaos sans nom duquel les États-Unis se sont maintenant retirés comme si de rien n’était…

En 2011, c’est Nicolas Sarkozy qui décide de jouer le va t’en guerre. Après avoir permis à Kadhafi de planter sa tente dans les jardins de l’Élysée, en mars 2011 il décide d’aller le dézinguer, laissant lui aussi, derrière lui, un autre chaos indescriptible en Libye.

C’est sur les terres brulées de ces 2 pays que Daesh a prospéré, et continue de déployer ses tentacules en Syrie, profitant d’une contestation d’une partie de la population contre le régime de Bachar el-Assad.

Mais voilà, comme si 2 catastrophes en moins de 10 ans ne suffisaient pas, et alors que Daesh plonge l’humanité dans sa 3e guerre mondiale, François Hollande et Barack Obama décident que la morale les empêche de discuter avec Bachar el-Assad ou avec Vladimir Poutine, alors que dans le même temps, l’ONU nomme l’Arabie Saoudite à la tête de sa commission des droits de l’Homme…Est-ce que je vous ai déjà dit qu’on nous prenait vraiment pour des cons ?

Il y en aurait beaucoup à écrire sur les relations historiques entre les peuples français et russe d’une part, et entre français et syrien d’autre part. Nos dirigeants ne semblent plus avoir la pleine mesure de cet héritage, c’est bien triste…

M. Hollande, l’heure est grave, de votre salon à l’Élysée vous n’en avait peut-être pas encore pris conscience, mais il est plus que temps de se redresser, de rétablir le dialogue avec Poutine et Assad, et d’exterminer Daesh !

Ne salissons pas la mémoire de celles et ceux qui sont morts pour notre liberté…

One Comment
  1. Oui c’est un constat malheureux du monde de ceux qui nous dirigent qui prennent de mauvaises décisions et de ceux qui nous dirigent et qui ne prennent pas de bonnes décisions. Ce que l’on en constate, c’est que l’aboutissement de leurs décisions reste la même chose. Bande de clowns…
    Mais le malheur de ces mauvais choix ou de l’inaction est subit par le peuple.
    ‘’A nous citoyen’’, le seul droit de parole qu’ils nous ont laissé est un droit de vote pour montrer au monde non démocratisé le pouvoir du peuple de choisir ses dirigeants et donc par cet acte de pouvoir le rendre responsable de ces décisions, de ses actions ou inactions. Alors que la réalité du vote nous retire notre plein pouvoir. Ils sont seulement élus par la minorité du peuple, les medias et la finance (Reuter en Irak est tout autant responsable en 2003 que G.w Bush.)
    La meilleur des actions que nous pouvons faire actuellement en tant que citoyen du monde, c’est de ne plus leurs donner l’excuse de les avoir choisi pour se défiler de leurs responsabilités. Actuellement le monde est dirigé par une minorité et sa richesse est répartie à cette même minorité. Tant que la répartition de la richesse de ce monde sera dans un déséquilibre aussi grand les peuples mourront. Des fois je n’arrive plus à comprendre l’Équilibre de l’humanité. Il est quand même bien plus facile de détruire mille personnes qui détiennent le pouvoir et plus de la moitié de la richesse que plus de 7 milliards qui n’on un peu ou rien.Somme nous trop nombreux?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :