Skip to content

La féta est périmée

5 novembre 2011

Grèce antique La Grèce a donné naissance à Périclès (vers 495 av. J.C) et à Aristote (vers 384 av. J.C) ou encore à Socrate (vers 470 av. J.C) et à Platon (vers 427  av. J.C)…La liste des mathématiciens et des philosophes de la Grèce antique est d’une richesse inégalée. Elle a, plus que toute autre civilisation, influencé l’organisation des villes (la cité), la politique moderne, la république (res publica en latin : la chose publique), la démocratie qui signifie souveraineté du peuple en Grec ancien…quelle ironie du sort…

L’Europe devra attendre le siècle des lumières, deux millénaires plus tard, pour retrouver un mouvement philosophique d’une ampleur comparable avec Montesquieu, Diderot, Voltaire ou encore Rousseau…

Mais, à l’image de l’Acropole, qui n’est aujourd’hui qu’un tas de pierre en ruine, la Grèce, cette grande civilisation, n’aura pas survécu à l’inexorable usure du temps. Comme toujours, la grande faucheuse est sortie vainqueur dans notre combat pour la vie éternelle.

L’axe franco allemand a tort de vouloir à tout prix sauver la Grèce…Il est trop tard ! Quand la gangrène ronge un orteil…on le coupe.

Qu’est ce que j’ai pu lire et entendre comme conneries ces derniers jours…

Il est faux de dire que l’avenir de l’Europe passe par le sauvetage de la Grèce. Si l’Europe ne peut survivre à la faillite de ce pays (2,5% du PIB européen), c’est que ses fondations sont violemment ébranlées et que le point de non retour est depuis longtemps dépassé.

Il est faux de dire que si on sauve la Grèce, la contagion ne gagnera pas l’Italie…Si l’Italie est malade, il faudra plus qu’un placébo ou de l’homéopathie pour la soigner…Et le sort de la Grèce importera peu…

Il est faux de dire que le peuple Grec n’est pas responsable des politiques menées par leurs gouvernements successifs…Ce peuple a quelque peu profité de l’absence de système…

Il est faux de dire que la renonciation au référendum est une atteinte à la démocratie, un coup porté à la souveraineté du peuple…Quand on est à ce point endetté sans jamais avoir fourni le moindre effort, et qu’on est obligé de mendier pour nourrir ses enfants, on fait profil bas et on se bat pour redresser la barre.

Je dis à Eva Joly et à Jean-Pierre Chevènement qui tiennent absolument à ce référendum ainsi qu’au sauvetage de la Grèce : «que pensez-vous de tenir un référendum en France pour savoir si les mangeurs de Roquefort sont prêts à donner de l’argent aux mangeurs de Féta ?»

Je dis à François Hollande, qui prétend qu’il fera mieux que les membres actuels du G20, de s’adresser aux français avec un peu plus sérieux devant la gravité de la situation.

Je dis à qui veut l’entendre que l’huile d’olive a aujourd’hui un goût amer et que la Féta est périmée.

From → Économie, Politique

5 commentaires
  1. larue permalink

    totalement d’accord .

  2. >
    > Citation
    > > > > > > > > Colbert: Pour trouver de l’argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. jaimerais que Monsieur le Surintendant m’explique comment on s’y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu’au cou…
    > > > > > > > >
    > > > > > > > > Mazarin: Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu’on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l’État…, lui, cest différent. On ne peut pas jeter l’État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.
    > > > > > > > >
    > > > > > > > > Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l’argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?
    > > > > > > > >
    > > > > > > > > Mazarin : On en crée d’autres.
    > > > > > > > >
    > > > > > > > > Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu’ils ne le sont déjà.
    > > > > > > > >
    > > > > > > > > Mazarin : Oui, cest impossible.
    > > > > > > > >
    > > > > > > > > Colbert: Alors, les riches ?
    > > > > > > > >
    > > > > > > > > Mazarin: Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres
    > > > > > > > > Colbert : Alors, comment fait-on ?
    > > > > > > > > Mazarin: Colbert, tu raisonnes comme un fromage (comme un pot de chambre sous le derrière d’un malade) ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d’être riches et redoutant d’être pauvres ! c’est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… c’est un réservoir inépuisable.
    > > > > > > > > Extrait du « Diable Rouge » C’était il y a 4 siècles !
    >
    > > > >
    > > > >

Trackbacks & Pingbacks

  1. lacapitaleblogue.com | La féta est périmée « Eric Taillefer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :