Skip to content

Mon clin d’oeil à Marianne

16 mars 2011

Marianne Je n’aime franchement pas Jean-François Kahn, mais voilà un petit clin d’oeil à son hebdomadaire, ce qui mérite quelques explications :

Je suis de droite. Plus précisément, je suis assez proche (mais pas toujours) du gaullisme social. Ça veut dire que je suis trop jeune pour me prétendre du gaullisme historique, mais j’adhère à ses valeurs et à ses principes, avec le bien être de nos concitoyens comme préoccupation fondamentale. Ça va peut-être en surprendre quelques uns, mais ça existe. Alors vous allez me dire : « mais tu es de gauche alors !? » Non, car je ne suis pas d’accord avec la gauche sur certains sujets comme la défense nationale, le patriotisme républicain, la sécurité, la souveraineté nationale, la fiscalité, l’entreprise et bien d’autres…Et lorsque j’ai un même objectif que la gauche, comme le bien être de nos concitoyens, je suis rarement d’accord avec elle sur la manière d’y arriver, ou sur les concessions indispensables pour y arriver…Ce qui ne m’empêche pas d’avoir des potes de gauche, c’est pas tous des caves… Ben oui ! Je ne suis pas sectaire quand même…Je suis tolérant, j’accepte que les autres aient des défauts… 🙂 🙂

Le gaullisme social n’est pas une science exacte, il y a différents courants. Une de ses figures emblématiques est Philippe Séguin. Nicolas Dupont-Aignan en est très proche, Alain Juppé probablement aussi et on pourrait peut-être rajouter Dominique de Villepin dans la marmite…Pour me caractériser, je rajouterai une bonne dose de Charles Pasqua. J’aime le personnage, et je crois que sur certains sujets il faut du courage politique et de la fermeté. Je sais qu’à gauche, on le verrait bien au gnouf, mais en matière de diplomatie, de sécurité, de lutte contre le terrorisme, de contre espionnage…tout n’est pas tout blanc, ni tout noir, c’est gris, et il faut naviguer dans cette zone…

À droite, j’admets bien volontiers qu’il y a des vrais cons, mais il y a aussi des personnalités remarquables.

À gauche, il y a des vraies têtes à claques, mais il y en a aussi que je trouve très sympa.

Je ne fais pas partie de ceux qui pensent que dans leur camp il n’y a que des gens biens, et chez l’adversaire politique que des nuls. Je ne fais pas non plus partie de ceux qui pensent que dans leur camp on ne prend exclusivement que des bonnes décisions, et chez l’adversaire politique tout ce qui est fait ou dit est bon pour la poubelle. C’est un des gros reproches que je fais aux leaders politiques de la gauche, qui depuis des décennies veulent faire croire que le bien est à gauche et le mal est à droite…

Il y a eu des grandes avancées sociales avec la gauche, les congés payés notamment en 1936. Mais la droite est aussi à l’origine de beaux progrès comme la mise en place de la sécurité sociale en 1945, le droit de vote des femmes en 1944 et le droit à l’avortement en 1975…

Tout ça pour dire qu’en prévision de 2012, Médiapart tapera certainement plus que moi sur la droite et moi, je m’occuperai un peu plus de la gauche…Mais pas toujours…Comme aujourd’hui, mon petit clin d’oeil à Marianne…

J’ai acheté 2 fois l’hebdomadaire Marianne. La 1ère fois, c’était à ses débuts, je ne connaissais pas sa ligne éditoriale, je ne connaissais de Jean-François Kahn que son nom. Marianne, je trouvais que ça sonnait bien et ça causait politique, alors j’ai acheté une des premières éditions en 1997 et j’ai lu jusqu’au bout…J’ai lu jusqu’au bout mais je n’en ai jamais plus racheté, vraiment pas ma tasse de rhum… Il y a quelques jours, à la fin d’un petit séjour en France, j’arrive à l’aéroport, je passe les formalités de police, je me pose dans la salle d’attente et je vais déambuler dans le magasin de presse. C’était dimanche, le vendredi il y avait eu le terrible séisme au Japon, le Tsunami, et la centrale nucléaire endommagée. J’étais en déplacement, je n’avais pas eu plus de détails les 2 jours qui suivirent et je voulais donc m’informer sur la situation dans l’empire du levant. Je tombe sur Marianne dont le titre a piqué ma curiosité, voilà comment près de 15 ans après avoir acheté un exemplaire de cet hebdomadaire, j’en achète un 2ème.

La double tragédie : Panique chez les sarkozistes, inconscience au PS.

Voilà le titre de Marianne.

Cette Une a été publiée quelques jours après le 1er sondage qui aura placé Marine Le Pen en tête pour les intentions de vote au 1er tour de la présidentielle de 2012. La gauche a tiré à boulets rouges sur Sarko l’accusant d’avoir provoqué la montée soudaine du FN en lançant le débat sur l’Islam.

Juste avant la sortie de Marianne, j’avais déjà écrit un billet sur les crises dans les pays arabes, dans lequel j’ai rédigé un passage sur la politique intérieure :

« Marine Le Pen est à 25% dans les sondages (…) Du jamais atteint pour le FN, même lorsque son père s’est retrouvé au 2ème tour des présidentielles en 2002. Il s’agit donc d’une préoccupation profonde pour une large part de la population française (…) Mais au lieu de débattre, la droite panique, la gauche s’offusque…Voilà ce qui arrive quand le caca qu’on a dans les oreilles est tel, qu’on écoute plus une partie du peuple et ses appels de détresse. »

Et d’une je n’étais pas d’accord avec la gauche sur la raison de la montée du FN, qui me paraît être un mouvement de fond et non pas simplement l’annonce d’un débat sur l’Islam, et de deux, je considère que le PS a aussi sa part de responsabilité : pas de candidat désigné et pas de programme clair. Le principal parti d’opposition, à 1 an des élections, n’est donc toujours pas une alternative crédible pour 2012 aux yeux des français. Point barre. Les ouvriers vont donc au FN.

Le titre de Marianne, à ma grande surprise, était très proche de ce que j’avais écrit : « La droite panique, la gauche s’offusque… » et laissait donc penser qu’on avait peut-être une convergence de point de vue. Et bien oui, incroyable mais vrai, j’aurais vraiment pu écrire le texte de JFK et son équipe : l’échec de la droite sur les questions de sécurité, mais aussi l’aveuglement de la gauche sur ces mêmes questions.

La seule vraie divergence que j’ai pu noter, c’est sur l’analyse faite de la droite. Je crois que JFK aurait pu dénoncer le bling bling et les affaires d’oseille entourant Sarko, mais pas le fait de vouloir s’attaquer aux questions de sécurité…C’est entre autres ça qu’attend l’électorat de la droite traditionnelle…

One Comment

Trackbacks & Pingbacks

  1. lacapitaleblogue.com | Suggestions du jour 03/17/2011

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :