Skip to content

L’armistice n’est pas pour demain…

18 janvier 2011

Dans mon billet « On est en guerre !« , j’aborde cette guerre économique sournoise et la problématique de l’espionnage industriel.

Aujourd’hui je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous ce dessin de Vidberg paru dans L’actu en patates – Le Monde.fr :

Espionnage-industriel

Plus sérieusement, cette affaire médiatique et d’envergure met en évidence la réalité du risque d’espionnage industriel et la vulnérabilité de nos entreprises face à ce risque.

Et surtout, ne croyons pas que seules les grandes entreprises sont exposées. les PME le sont tout autant. Les entreprises européennes et nord-américaines ne peuvent pas gagner la bataille commerciale contre les entreprises chinoises sur le critère « prix ». L’avenir de notre tissu économique réside indiscutablement et uniquement dans notre capacité d’innovation mais aussi dans nos capacités à exploiter au maximum notre potentiel d’innovation et son potentiel commercial (voilà un autre beau sujet…).

Je pourrai faire un article de plusieurs pages mais je me limiterai aujourd’hui à quelques idées fondamentales qui pourront faire l’objet de billets individuels plus détaillés :

  • Dans l’innovation, la différence entre Recherche fondamentale et Recherche appliquée : pourquoi un tel fossé entre ces 2 cultures ? Pourquoi la réforme de l’université en France a t-elle autant de mal à se faire accepter ? Pourquoi les États-Unis déposent-ils beaucoup plus de brevets que nous ?
  • L’informatisation des données dans les PME (compta, mails, logiciels, rapports…) et le risque de Cyber-attaques. Il faut en avoir conscience, évaluer ce risque et se protéger !
  • Les règles élémentaires en termes de propriété intellectuelle, qu’est-ce qu’une marque de commerce ? Les droits d’auteur ? Un brevet d’invention ? Comment se protéger ? Quelle(s) stratégie(s) adopter, les pièges à éviter, ce qu’il faut savoir…
  • Éric Besson vient de lancer l’idée d’un « Confidentiel entreprise » de type « Confidentiel défense ». Depuis longtemps j’utilise pour mes documents une classification de confidentialité et cette méthode de travail devrait-être inscrite dans les règlements intérieurs des entreprises, dans les contrats de travail et bien évidemment dans les contrats avec les sous-traitants. Ces clauses doivent prévoir les sanctions et les pénalités attachées aux infractions.

Tout se copie :), même la bague de fiançailles de William et de Kate Middleton qui fait le bonheur de fabriquants chinois dont les commandes explosent et qui expliquent que pour contourner les droits d’auteur, au lieu de mettre 14 pattes pour sertir la pierre précieuse, ils n’en mettent que 8 ou 10…

Bague de fiançailles William et Kate Middleton

Pour celles et ceux qui ont manifesté un intérêt pour mon billet « On est en guerre !« , voilà 2 articles intéressants sur l’affaire Renault et sur l’espionnage industriel :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :