Skip to content

Les politiques aussi font caca !

13 janvier 2011

À travers mon titre pas très orthodoxe et cette vérité peu sexy, ce que je veux condamner, c’est le mépris et l’arrogance, en France, de trop de journalistes et chroniqueurs politiques (vous remarquerez que je ne n’écris pas « …l’arrogance DES journalistes politiques… », mais bien « …DE TROP… ») à l’endroit des hommes et des femmes politiques.

Trop souvent les interviews tournent en simulacres de procès sous l’inquisition. Et d’une, je trouve ça détestable, et de deux, je trouve que l’interview perd en qualité et en intérêt. C’est un spectacle affligeant avec des gugusses qui se la pète mais qui nous emmerdent profondément. Trop souvent, nos politiques interviewés, se retrouvent comme des écoliers cancres se faisant engueuler par un directeur d’école. Ça Elmut Fritz m’eneeeeerrrrrve.

Oups, qu’est ce que je viens d’écrire !? J’imagine déjà la levée de bouclier : « oui, mais les politiques sont des menteurs, il faut les bousculer pour avoir des éléments de réponses… », ou bien : « on s’en prend encore à la presse et aux médias qui ne font que leur travail d’investigation et de formation… ». Pauvres petits !

Bon, c’est vrai qu’avec certains leaders politiques, il y a de quoi s’énerver quand on les interviewe. Mais encore une fois, les excès ne sont pas bons, ni dans un sens ni dans l’autre.

Il faut faire son travail de journaliste avec un peu d’objectivité, de hauteur, d’humilité aussi et avec le souci de l’analyse et d’un minimum de neutralité.

Et donc certainement pas comme Jean-Michel Aphatie (que je nomme parce que je l’aime par ailleurs beaucoup même si je ne partage pas toujours les idées) et Ariane Massenet avec Manuel Valls ou Nathalie Kosciusko-Morizet dans Le Grand Journal de Canal + en ce début d’année 2011.

J’en reviens à mon titre : ce que je veux dire c’est que les politiques sont à la base comme monsieur et madame Tout-le-monde, il y a des grandes gueules, il y a des petits,

Laurel et Hardy

des gros, des minces et surtout des gens avec leurs défauts mais aussi leurs qualités. Je ne crois pas au « tous pourris ». Savez-vous qu’en France il y a plus de 36 000 communes, soit des dizaines de milliers d’élus locaux qui travaillent pour la collectivité avec bien souvent très peu de moyens, et qui plus est ne vivent pas de la politique mais ont un métier, on parle d’instituteurs, de médecins, d’agriculteurs, d’artisans…etc.

Non, je ne suis pas naïf, je sais qu’en politique la corruption existe, les malversations, les mensonges, les coups bas, le mépris, les grands scandales d’État, les complots…etc. Mais voyons donc ! Restons civilisés s’il vous plaît.

Bon allez, on va réconcilier tout le monde en ouvrant une petite bouteille pour trinquer ensemble :

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :