Skip to content

On est en guerre !

7 janvier 2011

Lucky Luke de Morris et Goscinny

(À la fin de l’article une rubrique gastronomie :))

On est en guerre, une guerre non déclarée et sans armes, mais une guerre réelle et sournoise.

Il s’agit d’une guerre économique, mais dont les ravages peuvent-être d’une grande violence.

La sacro-sainte « mondialisation », avec ses fervents défenseurs ou détracteurs. Les débats sont nombreux, mais ils manquent trop souvent de hauteur, de distance. Les chroniqueurs, journalistes et politiques s’enflamment pour l’une ou l’autre des positions, mais comme pour tout, ce n’est pas du « tout mauvais » ou du Toubon « tout bon ». C’est un sujet très complexe qui doit s’analyser avec la tête froide.

Alors que le débat sur les déséquilibres des échanges commerciaux entre la Chine et les pays de l’Europe amplifie, alors que la Chine rachète une partie de la dette de certains pays européens comme la Grèce, l’Irlande, le Portugal et maintenant l’Espagne, ce qui accentue la méfiance à l’endroit de la Chine, alors que les américains tentent de créer un nouvel ordre mondial avec un axe USA-Chine, les diplomaties européennes et canadienne tentent, elles-aussi, de faire de cet empire d’Orient un partenaire économique privilégié tant son marché intérieur est énorme. Voilà un véritable casse-tête chinois

C’est sur ce fond que vient d’être révélé une grave affaire d’espionnage industriel chez Renault avec des soupçons qui se portent de plus en plus vers la Chine.

Comment régler cette équation de vouloir à la fois créer des liens amicaux commerciaux avec ce pays tout en imposant un ré-équilibrage des rapports de force, tout en luttant contre l’espionnage industriel dont ce pays est probablement le champion du monde et ce, avec le plus grand mépris et la plus grande arrogance. Comment régler cette équation sans déclencher d’incident diplomatique…Ouaaahhh ! Quel défi.

Je crois bien évidemment qu’il est inévitable de faire de la Chine un partenaire commercial, en revanche une certaine fermeté s’impose, une véritable vigilance aussi, si on ne veut pas se faire dévorer par l’ogre…

En 1936 on a commencé à céder face aux différentes exigences d’Hitler pour éviter une guerre en France et en Angleterre. On connait la suite…

Rubrique gastronomique :

L’autre soir, nous recevions des amis. La maîtresse de maison avait préparé un succulent boeuf aux olives. Je savais que mon pote est un amateur et un connaisseur de vins, j’ai donc décidé d’acheter 2 vins que je ne connaissais pas pour une petite dégustation :

2 Bourgognes, une Réserve de la Chèvre Noire et un Brouilly Sous les Balloquets. Ce fût de chêne 2 bonnes surprises.

2 vins légers et fruités excellents ! À vos verres…

Vins - Bourgogne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :